• Mouss

Le mouvement Illuminati, chez nos stars ?

Les Illuminatis sont le plus grand mystère de l'industrie musicale. Certains y croient, certains non et d'autres (comme nous) s'en fichent.


Petit disclaimer : Afrokarib est un média relatant des faits et non des opinions. Ce qui va suivre dans cet article aura pour simple but d'informer. Nous sommes responsables de ce que nous disons, pas de ce vous comprenez. Merci.


Il est vrai que ce mouvement fait beaucoup parler de lui. C'est simple, chaque fois qu'un artiste réussit, la théorie de son appartenance aux Illuminatis refait surface. " Preuves " à l'appui. On insiste sur les guillemets car en fait ces "preuves" ne sont que des résultats d'interprétations. Alors on a voulu s'intéresser à ce mouvement. Quelles sont les stars soupçonnées d'en faire partie ? Pourquoi ?


C'est parti !


Quand on dit Illuminati, la plupart des gens pensent directement à Beyonce, Rihanna ou Jay Z. Ce sont effectivement ces célébrités qui font le plus parler d'elles. De nombreux extraits de concerts ou d'interviews les "trahissent". L'air ailleurs, ou d'être contrôlé par une force obscure. On n'oubliera jamais ces moments qui ont fait polémique, où Sasha Fierce l'alter ego de Beyonce aurait pris le dessus. Regardez par vous-même :



Beyonce a expliqué que Sasha Fierce était son alter Ego, c'est à dire une partie de sa personnalité que peu de monde connaît et qui l'aide à se dépasser sur scène. Beyonce a toujours fait des performances incroyables, c'est une vraie bête de scène. Pour avoir assisté au OTR Tour I, et au Formation Tour, on peut vous dire qu'elle déploie une énergie énorme. Et tout est parfait. De nature timide, Beyonce avoue être emportée par son alter ego sur scène, qui est plus extraverti. Mais si Sasha Fierce est juste une part de sa personne, certains y voient l'oeuvre du Diable qui agirait en Beyonce et lui procurerait tout le succès qu'elle désire.


De nombreuses personnes la boycottent pour cela pensant qu'elle profiterait de ses concerts pour effectuer ses rites sataniques et promouvoir ledit pacte avec le Diable.


Mais vous verrez que les soupçons ne concernent pas que les stars internationales. En France également, certains artistes ont fait les frais du mouvement anti-illuminati !


Gims


C'est le chanteur dont tout le monde parle. Pour son talent bien sûr, mais il est souvent accusé de faire partie des Illuminatis. Le succès de Gims est incontestable. Plusieurs certifications, concerts à guichets fermés dans de grandes salles, collaborations internationales (notamment avec Lil Wayne et Sting), ... Tout lui réussit, à tel point que certains ont commencé à se poser des questions. L'éventualité qu'il puisse faire des rituels sataniques est alors sortie sur la table !

Et ses clips n'arrangent rien. Bien au contraire, les anti-illuminatis y voient des preuves. Comme ce clip Le prix à payer qui a d'ailleurs fait polémique :




Kalash


Et oui, le chanteur martiniquais a souvent été accusé d'avoir signé un pacte avec le Diable. Pourquoi ? Comme on vous l'a dit plus haut, plus un artiste a du succès plus il a des chances de subir ce genre de polémiques. Rappelons que le "pacte avec le Diable" est censé ramener du succès, de l'argent et de la prospérité à toute personne l'ayant signé.

Kalash est un des artistes antillais les plus influents. Plusieurs certifications, collaborations très fortes (notamment avec Booba, Niska et Gucci Mane), participation aux BET HIP HOP AWARDS, ...

C'est sûr Kalash fait parler de lui. Alors il était presque inévitable d'échapper à la théorie des Illuminatis. Rappelez vous cette vidéo buzz qu'une jeune antillaise avait publié. La jeune femme accusait Kalash d'insérer des messages subliminaux dans ses chansons afin de revendiquer son pacte avec le Diable. Kalash n'y avait pas répondu au début. Mais la vidéo a finalement servi d'annonce pour la sortie de son album Mwaka Moon de l'époque. Une réponse drôle et efficace à la fois, Kalash tout craché.


D'autres rappeurs et artistes tels que Booba, Gradur, ou même Admiral T sont sur la malheureuse liste des accusés.


Mais la question que tout le monde se pose : est-ce vrai ?


En vérité, il est difficile de répondre de manière totalement franche à cette question. Pourquoi ? Car en vérité, personne n'a de vrais arguments. Explications. Un argument, en particulier dans un débat comme celui-ci, tient sa crédibilité dans un fait ou une preuve. Jusqu'à présent, les articles ayant tenté de démontrer par A + B l'existence des Illuminatis, ne sont que des décryptages ou interprétations de clips. Comme ce genre de vidéo :



En réalité, les décryptages sont de simples interprétations. Si les signes attribués aux Illuminatis semblent convaincre de leur existence, leur interprétation reste le résultat d'une réflexion propre à la personne qui en parle.


Deuxièmement, ce qui rend difficile le fait de se positionner sur ce débat, c'est le mystère des principaux concernés. En effet, il est complexe pour une star de se prononcer là-dessus. La plupart en rient. Rihanna avait fait le buzz en disant sous le ton de la blague à une radio "I'm the princess of the Illuminati" ("Je suis la princesse des Illuminatis"). Si elle avait précisé "No I'm kidding" comprenez "Je rigole", beaucoup d'internautes y avaient vu une tentative de rattrapage.


Troisièmement, il reste capital pour nous qui écoutons de la musique, de prendre en compte la notion de second degré. L'artiste antillo-guyanais Pompis a souvent insisté dessus lors de plusieurs interviews, beaucoup d'artistes écrivent ou composent leurs morceaux en se basant certes sur leurs vies mais également sur ce qu'ils observent. Rien n'est à prendre au pied de la lettre, car en vérité seul un artiste est en mesure d'expliquer ce qu'il a voulu dire dans tel ou tel morceau. Le reste n'est que le résultat d'interprétations.


En conclusion ?


Chacun est libre de penser comme il le souhaite, nous ne sommes personne pour vous inciter à écouter tel ou tel artiste. De la même manière, aucun théoricien anti-illuminati n'a le droit de vous interdire d'écouter un artiste sous prétexte qu'il appartiendrait aux Illuminatis. La musique est faite pour être écoutée. Et chaque personne devrait avoir le choix. Le choix de cautionner ou non un morceau. Les attaques que subissent certains artistes sont de plus en plus virulentes et sont rarement justifiées. Par justifiées, on entend prouvées. Oui, on connaît l'existence d'un mouvement promettant aux adhérents réussite et prospérité. Oui certains signes de ce mouvement (comme le triangle) sont bel et bien connus. Mais accuser à tout va chaque artiste récoltant les fruits de son travail d'avoir signé un pacte avec le Diable relève selon nous de l'inconscience et de l'intolérance.