• Mouss

La certification aux Antilles !

Dernière mise à jour : 17 mai 2021

Vous le savez, de plus en plus d'artistes avouent rêver d'obtenir un disque d'or, de platine ou de diamant. Jusqu'ici, la certification en France est un système lié aux streams géré par deux organismes : SNEP et UPFI. Un système bien rodé, puisqu'il comptabilise le nombre de streams, ne prenant parfois en compte que les écoutes des profils payants.


Mais qu'en est-il de nos artistes antillais ?


Récemment un débat visait l'accès de certaines plateformes de streaming, et notamment Spotify, aux Antilles. En effet, certaines applications ne sont pas disponibles et rendent difficile la vision des écoutes des artistes antillais. Un système à double vitesse qui pénalise souvent nos artistes. Pour l'instant rares sont les artistes antillais ayant obtenu grâce aux yeux d'organismes tels que SNEP et UPFI.


Eh bien vous le savez, on n'est pas mieux servis que par nous même. Il y a de cela quelques années, on pouvait se plaindre du manque de visibilité des artistes antillais. Aujourd'hui, de nombreux médias antillais ont vu le jour (Loxymore, Kreyol Sat, Pepsee Actus, Specta, ... et bien d'autres), et favorisent la visibilité de nos artistes en ligne ou sur les RS.


C'est dans cet esprit et volonté de récompenser les artistes antillais que Hit Lokal a vu le jour. L'association a créé les Hit Lokal Awards, première cérémonie récompensant exclusivement les artistes ultra-marins. Hit Lokal reste sur sa lancée et a annoncé récemment le lancement de son système de certification.





Nous avons voulu en savoir plus et avons pu interroger l'équipe Hit Lokal, qui a bien voulu nous en dire plus !


Mouss : On sait qu’un label guadeloupéen vous avait incité à proposer une récompense aux artistes dédiée au streaming. Est-ce cette raison qui vous a poussé à vous lancer dans cette aventure ?

Hit Lokal : Oui, tout à fait, sans Emblématik Studio nous ne nous serions pas intéressés au streaming dès 2017. C’est en échangeant avec ce label et d’autres professionnels que nous avons découvert les attentes qu’ils pouvaient avoir.

Plus que de nous inciter, Emblématik Studio a été un de nos premiers conseils quand il a fallu déterminer les paliers puis il a su nous orienter vers d’autres spécialistes de la musique afro-antillaise pour valider le tout.


Mouss : Kalash et Were Vana sont uns des rares artistes antillais à avoir eu un disque d’or et de platine. Que pensez-vous de cette rareté ? Jugez-vous les organisations telles que SNEP capables de s’adapter aux territoires ultramarins ?

Hit Lokal : Nous pensons que le manque de structuration et de professionnalisation de l’industrie musicale dans nos régions n’aide pas à développer nos artistes et les placer sur l’échiquier du “game” malgré les nombreux talents.

En ce qui concerne le Syndicat National de l’Edition Phonographique ou l’Union Producteurs Phonographiques Français Indépendants qui sont les 2 organisations interprofessionnelles certifiant les singles, elles ont été créées pour défendre les intérêts de la filière et de leurs membres.

Elles n’ont pas vocation à s’adapter aux territoires ultramarins vu que leurs actions sont à un niveau national.

Il ne faut pas attendre et espérer que des géants s’intéressent à nous mais plutôt être capable de s’organiser entre nous, avec nos problématiques et nos réalités.

C’est déjà ce que nous avons fait avec les Hit Lokal Awards : mettre un focus sur le potentiel et le talent des artistes de chez nous.



Mouss : Vous citez les difficultés d’accès à certaines plateformes de streaming aux Antilles comme freins aux certifications de nos artistes antillais. Comment se positionne aujourd’hui Hit Lokal dans le débat qui vise Spotify ?

Hit Lokal : Les problématiques liées à ce sujet sont multiples. Spotify ne représente qu'un élément parmi d'autres qui ne favorise pas nos artistes.

Concernant cette problématique nous avons joué le rôle de porte parole des artistes et labels.

En juillet dernier, nous avons alerté notre communauté sur les difficultés d’accès aux plateformes de streaming (notamment Spotify) aux Antilles-Guyane. Ce message a été vu par l’équipe du député de Guyane, Lenaïck Adam, qui a souhaité nous rencontrer.

Ce rendez-vous, nous a permis de lui expliquer les difficultés et les enjeux de ces dysfonctionnements pour nos artistes.

Le député est en contact avec Spotify et nous continuons d’échanger avec lui et d’informer son équipe sur le sujet.


Mouss : A partir de quelle date pourra-t-on voir les premières certifications ?

Hit Lokal : Début janvier, une cinquantaine de labels et d’artistes ont été contactés pour leur faire part de ce projet. Nous avons eu beaucoup de retours positifs et ils attendaient l’annonce officielle. Donc cela ne saurait tarder.


Mouss : Hit Lokal a toujours été un média visant à récompenser les artistes antillais. Peut-on savoir ce qui vous a motivé à créer un tel média ?

Hit Lokal : La présidente de l’association, Kaly et Kaiser le vice-président sont deux activistes du milieu underground. Dès 2003-2005, ils étaient tous deux à la tête de sites dédiés aux artistes antillais: Dancehallk-riB1.com pour Kaly et Ks-One Radio pour Kaiser.

Les Hit Lokal Awards sont nés en 2012, d’un constat :

l’absence d’une cérémonie récompensant aussi bien les talents ultramarins issus de l’underground - c’est à dire les hits que l’on entend en soirées ou dans les rues - que les titres plus commerciaux (diffusés en radio par exemple).

Nous avons fait la première cérémonie en février 2013.

Puis en 2015, nous avons lancé le site qui nous permet de relayer l’actualité culturelle de nos territoires.

Le site Hit Lokal est aussi la plus grande base de données d’artistes ultramarins avec plus de 7500 clips, 3500 artistes, 1300 compositeurs répertoriés.


Mouss : La crise sanitaire a mis à mal les performances scéniques mais n’a pas ralenti la sortie de nombreux projets. Quel a été selon vous le projet de l’année 2020 et pourquoi ?

Hit Lokal : Hit Lokal ne se prononce jamais sur ce genre de question. C’est un choix éditorial que nous avons pris qui est d’autant plus justifié parce que nous organisons les awards. Hit Lokal, c’est la Suisse (lol).

Nous préférons laisser le public décider et voter pour son projet préféré dans les prochains jours. ;)



Mouss : Meryl, lors de son passage chez Skyrock pour son Planète Rap, a évoqué la difficulté pour les antillais à se positionner sur le marché musical national. Qu’en pense Hit Lokal ?

Hit Lokal : Nous tenons à saluer Meryl pour son Planète Rap historique. Elle a partagé sa plate-forme avec d'autres artistes de manière éminemment altruiste.

Les difficultés évoquées sont les raisons pour lesquelles l'association Hit Lokal se bat au quotidien afin de mettre en valeur nos cultures à travers nos artistes.


Mouss : Les vues Youtube feront partie à hauteur de 30% du coefficient de calcul des streams. Il était important pour vous d’intégrer Youtube à cette méthode calcul ? Pourquoi ?

Hit Lokal : Notre certification se base sur les habitudes de consommation de la musique dans nos régions. Il était donc impossible de ne pas intégrer Youtube. Cependant, nous ne voulions pas qu’il représente une quote-part trop importante.

Le but est de valoriser les singles performants sur les plateformes de streaming payant et d’inciter notre public à se tourner vers ce mode de consommation.


Mouss : Quels sont les futurs projets du média Hit Lokal ?

Hit Lokal : Notre prochaine étape immédiate est le lancement des votes de la cérémonie 2021 dans la seconde quinzaine du mois de mai puis l’enregistrement de l’émission pour annoncer les gagnants.


Mouss : Un petit mot pour la fin ?

Hit Lokal : Merci Afrokarib pour cette interview aux questions affûtées.

Nous tenons aussi à remercier toutes les personnes qui nous soutiennent et particulièrement les contributeurs du crowdfunding.




Afrokarib tient à remercier l'équipe Hit Lokal pour sa disponibilité et sa réactivité. Nous avons besoin de médias tels que Hit Lokal, qui se battent chaque jour pour faire briller la musique antillaise !



T'as aimé cet article ?

Alors like, partage, et commente ça fait toujours plaisir.


Adhère au concept AFROKARIB et rejoins nous sur Insta : @afrokarib


Ne rate plus aucun article et abonne toi au site.


Rejoins l'équipe Hit Lokal sur Insta : https://www.instagram.com/hitlokal/?hl=fr


Et en ligne : https://hit-lokal.com/



A TOUTE LA FAM' !